La Corse

Île de beauté

Le mythique GR20

Le mythique GR20, sentier de grande randonnée qui  traverse la Corse en diagonale, de Calenzana, en Balagne, à Conca, balisée en rouge et blanc selon les normes de la fédération française de randonnée pédestre (FFRP), ce sentier d’une longueur de 200 kilomètres et d’un dénivelé de plus de 12 000 mètres se parcourt en 15 jours avec une moyenne de 7 heures de marche par jour.Il est réservé aux sportifs et marcheurs chevronnés.

Dans sa partie Nord, le GR20 franchit les massifs du Cintu et Rodondu par une suite de passages réputés dangereux qui impressionnent les randonneurs, comme le célèbre  « cirque de la solitude ». l’installation d’équipements de sécurité a été nécessaire par endroit « câbles et poignées » pour limiter les risques de chutes , certaines dalles rocheuses devenant très glissantes par temps humides.

C’est un véritable parfum d’aventure ! Le parcours est jalonné  de refuges ouverts toute l’année, ne sont gardés que de mai à octobre. Ils sont tous équipés de dortoirs avec matelas, d’ustensiles de cuisine, d’un poêle ou d’une cheminée, d’une gazinière, d’une table et de bancs. L’été douche et WC sont opérationnels.

Souvent les randonneurs choisissent de faire une seule partie du GR20, soit le tronçon nord, de Calenzana à Vizzavona ce qui représente neuf étapes, avec retour possible par le petit train corse, soit de Conca à Vizzavona (retour en autobus). Entre Manganu et Petra Piana, on rejoint le sentier des lacs (Goria,  Melu et Capitellu) qui permet de redescendre dur Corte. Pour une progression fluide au rythme de chacun il est préférable d’éviter le mois de juin, Il y a même des embouteillages !

Le parc naturel régional de Corse (PNRC) fait sans cesse des efforts pour améliorer l’offre de randonnée.

Le « mare a monti nord » part de Calenzana et aboutit à Cargèse, en passant par la célèbre forêt de Bonifatu, avec 10 étapes de cinq à six heures chacune.

Le «mare a monti sud » va de Porticcio à Burgo en passant par Porto-Pollo et Olmeto, en cinq étapes de cinq heures.

Le « mare a mare » va de Moriani à Cargèse en douze étapes de quatre à six heures. Certains passages sont impraticables entre novembre et avril, il se déroule au pied des plus hautes montagnes, comme le mont Cintu.

Le « mare a mare centre » relie Ghisonaccia  à Ajaccio en sept étapes de 5 heures en moyenne.

Le « mare a mare sud » permet de traverser l’Alta Rocca et ses sites préhistoriques, la forêt de l’Ospédale,  et de passer au pied des aiguilles de Bavella. Il relie Porto-Vecchio à Propriano en cinq étapes de quatre à cinq heures sur un sentier praticable toute au long de l’année. Sur ce type de sentiers, l’hébergement se fait généralement en gîtes étapes, il est conseillé de réserver.

Les changements météorologiques  soudains sont source de danger pour les randonneurs. Même l’été des orages violents éclatent avec pour conséquence des crues brutales des rivières et des variations de température importante. Prévoir toujours un vêtement chaud, une couverture de survie et un sac de couchage. Prévoir de bonnes chaussures, le sol essentiellement constitué de rocailles et d’éboulis constitue une difficulté importante si vous n’y êtes pas habitué. Un bâton de randonneur est vivement conseillé. Bien gérer aussi le poids du sac avant de partir, pas plus de 18kg pour les hommes et pas  plus de  14 kg pour les femmes. Prévoir de l’eau en quantité suffisante, environ 3 litres par étape et par personne. Ajouter aussi un ravitaillement de secours à base de glucides.

Merci à   Altre Cime  pour ces belles photos : Altre Cime est une agence corse à taille humaine formée d’une petite équipe de professionnels locaux, passionnés de montagne sous toutes ses formes : randonnées, alpinisme, escalade, ski, trekking …