La Corse

Île de beauté

Ajaccio la vieille ville

Dans cet enchevêtrement de ruelles étroites, tout le monde se connait, malgré les changements on y est un peu comme au village, on garde le souci des autres. La vieille ville d’Ajaccio a gardé son charme et sa mentalité. Elle est un havre de paix et d’authenticité.

Lorsque l’on sort de ses ruelles ou le soleil a peine à passer, on se retrouve subitement sur de grandes voies telles que le boulevard Danielle-Casanova d’un côté et boulevard Pascal-Rossini de l’autre. Le premier bien que barré par la Citadelle, frémit déjà de toutes les promesses de la mer ; le second ouvre le quartier sur la grande bleue qui contraste tant avec l’ambiance des ruelles. La cathédrale donne sur une place désormais dégagée. Si cela n’est pas la règle pour les édifices baroques que l’on découvre généralement au détour de rues étroites, tel un trésor caché, cette transformation donne toute fois à la ville une élégance supplémentaire.

cathédrale d'ajaccio

Quelques visites dans la vieille ville d’Ajaccio :

La Cathédrale Notre dame de la Miséricorde (photo ci dessus): Construite entre 1554 et 1593, la cathédrale d’Ajaccio remplaça le chapelle Sainte-Croix démolie lors de l’édification  de la citadelle en 1554. En forme de croix grecque, elle est dotée d’une façade à division tripartite qui a été modifiée au cours des siècles. A l’intérieur sept chapelles sont réparties dans les deux nefs latérales. Chacune possède des élément de décor ou une histoire riche. La chapelle de la Vierge de Miséricorde est décorée de sculptures de l’architecte génois Garibaldi Solari. Le retable incrusté de marbre encadre la belle statue de la vierge. La chapelle du Carpo Cristo est la plus ancienne, elle date de 1599. La chapelle de la Madona del Pianto fut élevée par Pierre-Paul D’Ornano a la mémoire de son fils mort en 1637. Elle abrite la Vierge du Sacré-Cœur d’Eugène Delacroix. La chapelle de la Madona del Rosario fut consacrée en 1765. Selon la tradition, le tombeau de la famille Bonaparte se serait trouvé sous cette chapelle à la balustrade de marbre rose. La cathédrale est aussi un lieu d’hommage à la vierge de Miséricorde: chaque année est répété le vœu de placer la ville sous la protection de celle qui en 1656 épargna Ajaccio de la peste qui menaçait la ville.

L’église Saint-Erasme : située rue Forcioli-Conti, cette petite église dynamisée par sa confrérie possède de beaux modèles réduits de navires votifs, posés et accrochés ici ouprocession en mer là. Ils rappellent que cette ancienne chapelle du collège des jésuites est vouée à Saint Erasme, le patron des marins et donc des pécheurs. La grande fête de Saint Erasme a lieu le 2 juin. Au cours de la procession, sa statue est portée à travers la ville par les confrères en tenue, puis la cérémonie se poursuit en mer. A l’intérieur, se trouvent de nombreux ex-voto prenant la forme de navires. L’église est classée monument historique. Elle est en cours de restauration depuis 2013 voir ici

La chapelle Saint Jean Baptiste:  Située rue du Roi De Rome, à l’angle de la rue Saint Charles, la chapelle date de 1581. A l’intérieur est conservé le Cristo Moro, le christ Maure, ainsi nommé parce qu’il a été réalisé en poirier noirci. saint Jena Baptiste est fêté le 24 juin. Une procession est menée par la confrérie, la veille au soir.

La Maison Bonaparte: La bâtisse du XVIIe siècle située rue Saint Charles est la maison notable de Napoléon 1 er. Voir l’article La casa de Napoléon

D’autres articles peuvent vous intéresser sur Ajaccio: Quartier Le Borgo et le musée Fesch et La découverte d’Ajaccio et Si on parlait d’Ajaccio

plan de situation Google:

 

 

 

Les commentaires sont fermés.