La Corse

Île de beauté

La Maison Bonaparte ou la Casa Bonaparte

Derrière le faste retrouvé de la maison de Bonaparte devenue le « Casa Bonaparte », se cache une histoire qui réserve encore bien des surprises.

Casa Bonaparte

Casa Bonaparte

C’est dans une rue étroite et perpendiculaire à la rue Bonaparte à Ajaccio que l’on découvre une haute bâtisse, simple et imposante, dont la porte principale est surmontée d’une plaque de marbre : « Napoléon est né dans casa bonapartecette maison le 15 aout 1769 » au-dessus de la fenêtre des armoiries. Au niveau d’une porte secondaire, le musée est indiqué. Lorsque net celui qui deviendra Napoléon 1 er, la quasi – totalité de la maison appartient aux Bonaparte. Les premières pièces avaient été apportées  à leur patrimoine dès 1682, lors du mariage de Giuseppe Bonaparte. Les premières pièces avaient été apportées à leur patrimoine dès 1682, lors du mariage de Giuseppe Bonaparte avec Maria Bozzi, dont la dote comprenait  une partie de la casa Bozzi. Dès lors la famille s’appliqua à acquérir l’ensemble de la maison, ce qui fut achevé en 1762. Sur les huit enfants de Carlo-Maria et Letizia Ramolino qui survécurent, sept dont Napoléon, naquirent ici. Aujourd’hui, derrière le faste de cette maison devenue la Casa de Bonaparte se cache l’histoire qui passionne.

Napoléon nait en 1769, l’année même de la défaite de Ponte Novu. La Corse est française

En 1799 est précisément l’année du dernier séjour de Napoléon  dans cette maison. La maison change ensuite de propriétaires, tout en restant dans la famille, sinon Bonaparte, au moins Ramolino. Madame Mère cherche à la récupérer, mais décède avant en 1844. Zénaîde, princesse de Canino, la fille de Joseph hérite de la maison… vide, une fois encore.

Elle l’offre a son cousin napoléon III qui fait entreprendre sa restauration. Les plafonds peints et les décors muraux  visibles aujourd’hui ont été réalisés à cette époque entre 1857 et 1859. Ce n’est qu’en 1860 qu’une partie du mobilier de Letizia sera racheté et remis en place.

En 1969, l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, découvre une maison restaurée et en partie remeublée. Mais la chute du second empire entraine sa mise sous séquestre dès 1870. Elle sera rendue à la famille et deviendra propriété du prince Impérial, de l’impératrice Eugénie, puis de son héritier le prince Victor, qui en fait don à l’état en 1923. Dès cette époque, la maison est classée par les monuments historiques qui en assurent l’entretien jusqu’en 1927, date à laquelle elle devient le seul musée national de Corse tout en dépendant du Musée de Malmaison.

Depuis quelques années, la rénovation de la maison s’accélère. L’état français a pu acheter dans toutes les dernières années du XXe siècle la maison mitoyenne qui englobait les pièces achetées par la famille à la fin XVIIIe siècle, permettant ainsi de créer un circuit de visite cohérent, de nouvelles salles d’expositions permanentes, mais aussi deux salles pour les expositions temporaires.

« La tradition veut que Napoléon est vu le jour dans cette pièce. le 15 août 1769 sur le canapé Louis XVI à chevets renversés »

Fin 2006 un autre chantier est mis en place, celui de la remise en état voulu par Napoléon III. Car cette période est non seulement la mieux documentée, mais l’essentiel du mobilier actuel en remonte, ainsi que les plafonds peints et décors muraux.

Le Musée gagne en vie et en véracité. Il se remet aux couleurs de 1869 pour plus de cohérence entre les décors, la structure et le mobilier devient de plus en plus attractif. La salle de bal quitte son papiers peint pour retrouver leur couleur d’époque…..

 Bonne visite du Musée à Ajaccio pendant vos vacances Corse