La Corse

Île de beauté

Patrimonio et son vin

Patrimonio, petit village de haute corse situé dans le golfe de Saint Florent, est bien connu des amateurs de vin. Premier terroir de l’île à avoir obtenu une AOC. Si le village vit à l’heure des vignes et des plaisirs à cette boisson des dieux, il est aussi le théâtre d’événements musicaux, religieux et artistiques de premier ordre.

vue cépage

Lorsque l’on arrive de Bastia par le col de Teghime, on découvre au hasard de l’un des nombreux méandres de cette route sinueuse à souhait, le village de Patrimonio. Niché dans une vallée qui s’ouvre sur la mer vers Saint Florent, il laisse découvrir ses maisons placées sous la protection de la belle église San Martinu et son clocher si représentatif.

Autour, sur les coteaux comme sur les terrains plats, les vignes dominent. Elles sont présentes depuis des temps immémoriaux sur ce sol spécifique, bien adapté à leur développement. Plusieurs générations les ont cultivées et, loin de se voir délaissées, elles ont redonné un sens à la vie de ce village qui résiste à la désertification.

Patrimonio est à découvrir au fil des saisons. Vert du printemps à l’été, rouge au début de l’automne, gris et nu en hiver. Les ceps à perte de vue dessinent leurs sillons. Les coteaux portent ces scarifications qui font l’identité du village et, au-delà, du terroir. Car l’appellation d’origine contrôlée Patrimonio s’étend à une microrégion viticole active qui englobe Oletta, Poggio d’Oletta et Saint Florent. Par le passé les vignerons se sont unis et ont déterminé un cahier des charges dans le but d’obtenir une AOC. C’est ainsi qu’à l’issue d’un travail solidaire l’AOC Patrimonio est créée le 23 octobre 1984. Patrimonio est le premier terroir corse à avoir su déterminer la spécificité de son sol, de son climat qui résulte d’une proximité avec la mer et d’une protection des montagnes environnantes. Depuis, sept autres terroirs de Corse se sont groupés en AOC tandis que Patrimonio modifiait le 29 août 2002 les conditions de production de son vin en AOC. Aujourd’hui, fier de ses rouges puissants et charpentés, de ses rosés fruités, de ses blancs secs et de ses muscats petit grain, le village s’inscrit dans un terroir où il serait déraisonnable de passer sans organiser une visite des caves. On découvre alors les vins aux arômes et aux structures marqués par la personnalité de chaque vigneron. Car derrière un domaine, un clos ou une cuvée, il y avait avant tout un homme ou une femme de caractère qui travaille sa vigne en harmonie avec les autres vignerons, avec beaucoup de fraternité. Ils vendangent dans les règles de l’art et vinifient selon leur personnalité.

L’AOC Patrimonio couvre un terroir d’environ 400 hectares cultivables (hors vigne dédiées à l’AOC Muscat-du-Cap-Corse) Les vins de Patrimonio constituent l’AOC corse la plus connue internationalement.

Dans ce pays de vin où presque tous les habitants ont fait les vendanges dans leur jeunesse, il existe des non-vignerons…Potier, apiculteur, oléiculteur, hôteliers, restaurateurs, etc.

On ne s’étonnera pas au fil des saisons, de voir le village vibrer au rythme des polyphonies religieuses, des guitares rock et pop ou s’enluminer d’art contemporain.

Découvrir Patrimonio à travers les hommes et les femmes de cette terre, c’est s’enrichir et comprendre que l’amour du vin s’accorde parfaitement à celui de l’art. Le goût du « bon », conduit au goût du « beau ».

 

Les commentaires sont fermés.