La Corse

Île de beauté

La Corse et nos stars

« J’aime ton rivage, ton maquis sauvage…. » Ces mots fredonnés à la Corse par la voix de Tino Rossi pourrait être de tous ceux qui aiment cette île. Certains n’y sont venus qu’une fois, d’autres n’ont plus envie de repartir. Beaucoup restent attachés à cette terre délimitée par la mer. S’ils n’y vivent pas, ils reviennent chaque année, dès qu’ils peuvent.

Quelques mots sur Tino Rossi:  qui a porté la Corse au delà des mers, il est né à Ajaccio le 29-04-1907, en 1925 il monte à Paris et vit de petits boulots tout en chantant. Tino reste attaché à la Corse, surtout à Ajaccio . Dans les années soixante il fait l’acquisition d’une superbe pinède à coté de la plage de la Marinella, et fait un grand mur d’enceinte  autour de sa villa « Le Scudo » qui cache l’univers feutré de la famille Rossi. Depuis le 26-09-1983, il repose au tombeau familiale au cimetière d’Ajaccio. J’ai eu la chance de faire sa connaissance lors de la finale à Eindhoven de la coupe d’Europe 77/78 de Bastia.

Maison de Tino Rossi

La plupart sont anonymes, quelques-uns très connus. Ici les artistes, trouvent une véritable tranquillité et ils peuvent vivre normalement, prendre un café ou un apéritif en terrasse sans être harcelés par une foule de curieux. Le Corse les respecte. Les maisons de célébrités poussent comme des champignons, tout le long du littoral. Les Corses sont aux petits soins avec les stars, qui d’ailleurs le leur rendent bien. Depuis quelques années, Les hommes politiques ont plutôt jeté leur dévolu sur le cap Corse et Saint-Florent, les artistes sur la Balagne, et le gratin de la communication ou de l’industrie, sur le Sud, de Porto-Vecchio à Bonifacio.

Quelques habitués de notre île: Johnny Hallyday, Isabelle Adjani, Julien Courbet, Véronique Genest, Michel Fugain(Ile Rousse), Muriel Robin(San Ambroggio), Mimie Mathy, Laeticia Casta (de Lumio),Charles Aznavour, Jacques Higelin, Guy Bedos (Calenzana), Patrick Bruel, Romane Bohringer, Jacques et Thomas Dutronc (Monticello), Yannick Noah, Isabelle Camus, Jean-Paul Belmondo et Benjamin Castaldi …

Une île fascinante. Un voyage déroutant où l’aventure vous attend à chaque coin de route. Les plaisirs de la Corse résident dans ses panoramas grandioses, ses petits ports, ses plats parfumés, ses sentiers solitaires mais surtout ses 1000 kilomètres de plages.

L’historien et écrivain Robert Colonna d’Istria à publier : Un essai réjouissant qui bat en brèche les clichés sur l’île de Beauté et décrypte la complexité de l’âme corse L’occasion de lui soumettre douze idées reçues sur les Corses. avec un Interview, voir ICI

Chanson et paroles de Yves Duteil : les Corses

Ils ont toujours un village. Une histoire ou un surnom. Par les traits de leur visage On sait presque d´où ils sont.La famille est de Favone De Sartène ou de Porra Et Dieu sait si l´eau est bonne Dans les sources par là-bas. Si la porte est entr´ouverte On peut apporter son cœur L´amitié vous est offerte Sans manières, avec bonheur Dans le tonneau que l´on perce Et l´agneau qui cuit déjà Dans la myrte que l´on verse Et les mots qu´on ne dit pas C´est ici dans leur silence Que je viens chercher la paix La sagesse et l´insouciance Pour y garder mes secrets Je m´y sens comme en famille Dans la chaleur d´autrefois Quand les odeurs de revia Se réveillent au feu de bois… Quand l´histoire y prend les armes Le bonheur s´y gagne aussi La colère à fleur de larmes Le cœur au bout du fusil Le feu coulant dans leurs veines Brûle aussi dans leurs mémoires Pour fêter ceux qui reviennent Au soleil de leur regard Que les hommes y chantent ensemble D´un seul cœur, et par magie C´est l´amour qui les rassemble Et l´espoir qui les unit Et des siècles de révolte De ferveur et d´harmonie Donnent au miel qu´on y récolte L´avant-goût du paradis Ils sont porteur de légendes Mais leur vie n´y suffit pas Car leur mémoire est si grande Qu´on y perd à chaque pas Comme au cœur de la montagne Lorsqu´au détour de la nuit Leurs chansons vous accompagnent Ils ressemblent à leur pays Ils ont toujours un village Un histoire ou un surnom Par les traits de leur visage. On sait presque d´où ils sont Et si l´argent, les misères L´espérance ou bien l´amour Leur font passer des frontières Pour s´en aller sans retour Ils sont Corses et ils le restent pour toujours Ils sont Corses et ils le restent pour toujours »