La Corse

Île de beauté

Beautés intérieures de la Corse du Sud

Il faudra songer à découvrir l’intérieur de la Corse du sud, région qui ne manque pas de ressources… et monter car dès que l’on rentre dans les terres, on monte.. Et le nom de la région de l’Alta Rocca (la Haute Rocca) n’est pas sans l’évoquer.

Suivre le petit torrent le Cavu et découvrir ses piscines naturelles, s’aventurer dans la forêt de l’Ospédale attiré par la fraicheur de ses pins laricio, changer d’univers en quelques kilomètres, tels sont les privilèges de la Corse et particulièrement l’extrême Sud. On peut pousser jusqu’au magnifique massif de Bavella, dont les aiguilles offrent des sites de randonnée et d’escalade de grande renommée. Les passionnés de randonnée, suivront les sentiers qui mènent à la cascade « A Piscia di ghjaddu », à la « Punta di a Vacca Morta » au massif du Cuscione ou à celui de Bavella ; On peut aussi se diriger vers Quenza, Zonza, Levie et tous les petits villages qui les entourent en quête d’un patrimoine d’un patrimoine étonnant qui s’étend de la préhistoire à nos jours. A Quenza, les agents du Parc Naturel Régional Corse gèrent les enclos dans lesquels évoluent les cerfs réintroduits en Corse. A Zonza, entre autres trésors, se cache le plus haut hippodrome d’Europe. A Levie, un musé d’archéologie préhistorique ultramoderne abrite dame de bonifacioles objets mis au jour au cours des fouilles des sites de Cucuruzzu et Capula mais aussi de la célèbre dame de Bonifacio découverte dans l’abri d’Araguina Serrola, une grotte de Bonifacio. Le musée départemental permet de découvrir les secrets du mode de vie des préhistoriques avant de se rendre sur les deux principaux sites de la région. Entre randonnée et promenade culturelle, la boucle qui permet de visiter Cucuruzzu et Capula est particulièrement agréable. Ombragée et douce en dénivelés, elle permet des bords dans le temps et commençant par le casteddu de Cucuruzzu, un village protohistorique construit au Bronze ancien vers 1800 avant Jésus Christ pour finir par le casteddu de Capula ou l’on trouve les vestiges d’une construction médiévale.

L’importance de l’histoire préhistorique de l’Alta Rocca est perceptible au nombre de panneaux qui indiquent des sites, dolmens ou menhirs et l’abri sous roche de Paccionitoli. Mais l’Alta Rocca est aussi une terre des seigneurs et de destins tragiques. Arrivé à Carbini, près de l’église San Giovanni Battista, on se fera raconter l’histoire des Giovannali , ce groupe de croyants, un rien mystiques et non-violents, qui défièrent l’autorité du Pape en dénonçant le faste et les richesses de l’Eglise. Ils furent excommuniés et massacrés.

Plus loin Sainte Lucie recèle des histoires moins cruelles et un joli patrimoine parmi lequel un magnifique couvent Saint François fondé en 1492 par Rinucciu de la Rocca. On y admire le superbe retable de la Crucifixion attribué à l’école du maître de Castelsardo. A Casa Turra est aussi une curiosité. Cette tour de défense carrée probablement du XVIe siècle et classée monument historique accueillait les habitants de Sainte Lucie en cas de danger.

moulinAujourd’hui Sainte Lucie de Tallano se tourne vers un autre patrimoine ancestral, celui des oliviers. Le moulin à huile d’olive a été transformé en véritable petit musée et chaque année en mars , A Fiera di l’Olivu Novu , la Fête de l’huile d’olive nouvelle est organisée. Le village s’anime encore davantage.

 

 

Non loin et toujours sur la commune de Sainte Lucie de Tallano, les bains de Caldane offrent leur long bassin rectangulaire et à ciel ouvert à tous ceux qui désirent se détendre ou lutter contre les problèmes dermatologiques ou rhumatismaux. L’eau, légèrement sulfureuse, jaillit au centre du bassin de granite à une température de trente-huit degrés Celsius, et à un débit de huit mille litres à l’heure. Depuis des siècles, les habitants de la petite région viennent s’y soigner.

BAIN

N’oubliez pas de visiter l’intérieur de la Corse du Sud lors de vos vacances corse, vous ne serez pas déçus

Les commentaires sont fermés.