La Corse: terre des saveurs

Terre des saveurs

Elle est comme beaucoup d’îles, la Corse. Elle a toujours pratiquée les échanges tout en sachant que les caprices de la mer pouvaient l’isoler pendant plusieurs jours. Si elle est, à présent, desservie par des moyens de transports capables d’affronter les colères du ciel, de la terre et des eaux, elle a appris aussi à ne compter que sur elle-même. Agriculture et élevage se sont développés sur une terre qui regorgeait déjà de richesses.

Le miel ici est roi, nectar des nectars. Parfumé de fleurs de châtaigniers, d’immortelles sauvages et de mille autres pollens, il dévoile sa couleur ambré et abonde dans toute l’île. Saveur changeante  en fonction des lieux de butinages des saisons de récolte. 6 crus de miel répertoriés bénéficient  de l’appellation, « miel de Corse – mele di Corsica ».La vallée du Taravu, qui s’étend depuis Porto Pollo, au bord de la mer, jusqu’au col de Verde en montagne, offre la gamme complète des variétés du miel de Corse.

Tous les fruits de l’île sont transformés en confitures ou en savoureuses  gelées, de la châtaigne  à la clémentine en passant par le coing, la figue, le myrte,  le cédrat ou l’arbourse. Ou s’ils ne sont pas transformés en confiture, ils deviennent parfois bonbons, ou ils sont confits. Le cédrat connait ce traitement délicat, on le retrouve entier ou en morceaux confits ou en liqueur.

confiture

L’arbouse, fruit sauvage du maquis attire d’abord l’attention par sa couleur rouge éclatant. Son parfum fruité et subtil ressort surtout avec la cuisson, c’est donc un fruit à confiture par excellence.

arbousier

Le Cédrat : proche du citron, c’est un fruit ovale et verruqueux qui peut mesurer jusqu’à 25 cm de long et peser 4 kg. Sa chair verte ou jaunâtre est acide et peu juteuse, mais son odeur est très agréable. Sa peau épaisse est très parfumée.

cedrat

La châtaigne est une des fiertés  locales.

La Corse est en effet la seule au monde qui ait depuis toujours transformé les fruits du  châtaigner en farine. C’est le fruit emblématique de la Corse, on ne peut s’empêcher de songer qu’ils sont loin les 1220 moulins insulaires, environ une trentaine fonctionnent de nos jours et qui donnent à l’île cette fameuse farine de châtaigne. Ces farines respectent le mode ancestral de fabrication : ramassage à la main, mouture en moulin traditionnel etc..Si les recettes familiales et traditionnelles sont légion, on trouve aujourd’hui  dans le commerce toute une gamme de produits dérivés de cette farine qui a nourri des générations de Corses. On la retrouve en confiture, dans de nombreuses pâtisseries, des crèmes, des flans, avec la viande, la bière Piétra….

La châtaigneraie en Corse, c’est l’appel aux racines et aux traditions ancestrales de l’île. La châtaigne est appelée  » le pain de la Corse » :

Les commentaires sont fermés.