La Corse

Île de beauté

Occi le village abandonné

Les belles ruines d’Occi, village abandonné à partir de 1852 (le dernier habitant à résisté jusqu’en 1914). Occi, dressé sur un petit plateau à 377 mètres d’altitude, offre une vue extraordinaire sur la mer, le Capu Cavallu, le golfe de Calvi, la marine de Sant’Ambroggio, la pointe de Spanu .

village occi

Les maisons du village sont pour la plupart réduites à des pans de murs délabrés, mais il reste quelques beaux morceaux. La chapelle de l’Annunziata récemment restaurée (Laetitia Casta a financé une partie de sa reconstruction) date de 1483. Une maison datée de 1785, a ainsi conservé un beau rez de chaussée voûté sur piliers, une autre un curieux linteau sur monolithe courbé.

Le village original à l’époque romane, était situé plus bas près de la côte, mais les dangers de la mer avaient poussé les habitants à se réfugier sur cette terrasse en hauteur. Et Occi est mort de s’être trop excentré.

Occi est situé juste au dessus de Lumio, et à 10 kilomètres de Calvi.

Randonnée pour le village abandonnée, environ 1 heure aller/retour, départ derrière le restaurant chez Charles, se garer sur la placette. Le panneau « village d’Occi se trouve derrière le restaurant. promenade facile, même pour les enfants.

Monter 150 mètres sur une route goudronnée assez raide jusqu’au panneau annonçant une balade en boucle de 2 heures « Occi/ND-de-la-Stella » La route se transforme en piste : tirer vers la droite après la maison pour trouver le départ d’un sentier muletier grimpant entre deux murets en pierre (balisage orange, puis flèches bleues peintes sur les rochers). Le sentier est assez raide par endroits, mais agréable, au milieu des rochers percés de taffoni (une forme en creux arrondie, de plusieurs décimètres à plusieurs mètres, creusée par l’érosion dans les roches cristallines ou gréseuses, en climat sec). Joli passage, puis franchissement d’une vague clôture. La vue est de plus en plus dégagée, on monte désormais à flanc de colline sur un sentier (vestiges de pavage) pour parvenir à un petit plateau où l’on découvre les ruines du village, au pied des rochers de Capo D’Occi. Retour par le même chemin en 20 minutes.

Variante : prolongement possible avec retour sur Lumio, en faisant la boucle complète avec retour sur Lumio 30 minutes de marche en plus par rapport à l’aller. Départ en face de l’église en direction de notre Dame de la Stella, bifurcation vers la Capu Bracaghju et arrivée dans Lumio.

Quelques photos du village abandonné d’Occi cliquez pour agrandir (la plupart des photos sont de P.Bona, prisent sur facebook)

 

3 Commentaires

  1. Merci pour ces précisions

  2. Occi était, jusqu’au 29/04/1852, une commune indépendante dont le territoire était important (sa superficie était de 840 hectares) : il comprenait une grande partie de la côte, dont l’actuel Sant’Ambroggio !

    Plus que les difficultés d’approvisionnement en eau, évoquées par certains comme pouvant expliquer la disparition inexorable des habitants, c’est bien la « politique » et les intérêts privés qui ont décidé de la fin d’Occi au profit de la commune de Lumio, au grand dam des élus locaux d’Occi :

    En question, notamment, le droit de passage du bétail sur le territoire de la commune. Les bergers savaient bien qu’en perdant leurs privilèges, ils perdraient leur dernière raison de rester sur les hauteurs.

    Les voeux et avis favorables du Conseil Général, du Sous-Préfet et du Préfet ont abouti à l’acte administratif du 29/04/1852 qui rattache le « hameau de Occi » à la commune de Lumio.

    Privé d’autonomie et de territoire, Occi est, dès lors, sans intérêt : plus personne ne viendra s’y installer.

  3. Ping : Lumio | La Corse