La Corse

Île de beauté

Les îles Sanguinaires

Les îles Sanguinaires

Le terme « sanguinaire » prête ici à frissons. Il ne sert pourtant qu’à décrire la couleur qui coule sur ces îles lorsque le soleil se couche. La beauté du spectacle a inspiré nombre d’auteurs qui en firent la description. La tour carré, le sémaphore et le phare sont bien connus des marins. Sait on que les ruines qui serpentent sur cette terre  aride sont celles d’une léprosie où les maladies furent longtemps isolées du reste de la population ?

sanguinaires

Le patrimoine architectural et l’histoire du site sont tout aussi riches avec, sur Mezzu Mare, la plus grande des îles de l’archipel des Sanguinaires, la Tour carrée (1550), les vestiges d’un Lazaret (1807), un sémaphore désarmé (1865), le célèbre phare (1845) et, à l’extrémité de la Pointe de la Parata, une Tour Génoise (1608).

La Corse est d’apparence paisible. Mais ici le mistral arrive en quelques  minutes, il s’abat alors sur l’île et la balaie. Et nous pouvons assister aux pires tempêtes.

là sur la vidéo un coup de vent aux îles sanguinaires.

Caractéristiques par leur aspect austère et hostile, les îles sanguinaires sont devenues un site maritime classé, havre de paix pour des espèces d’oiseaux marins et réserve pour une flore riche d’espèces rares et endémiques.

Pour les Ajacciens, la Parata est depuis fort longtemps un lieu de détente et de loisirs, un endroit stimulant qui permet de se ressourcer et de s’émerveiller.

A proximité, la plage Capo di Feno pour les amateurs de surf.