La Corse

Île de beauté

La Corse en petit avion, vol de découverte.

Malgré le bruit du moteur qui oblige à porter des casques radio et l’exigüité de l’appareil, le vol de découverte ne laisse d’autre souvenir que celui du silence, de la liberté et du plaisir. Quel plaisir de faire un tour de corse en petit avion!

vol-au-dessus-de-la-corse

La Corse est divisée par une grande arête montagneuse qui sert de limite naturelle aux départements de haute Corse et de Corse du Sud. Autrefois on appelait ces deux régions géographiquement identifiables L’au-delà des monts et l’En-deçà des monts. Sur environ 80 kilomètres de long l’île ne cesse de passer du niveau zéro de son littoral à des points culminant à plus de 2000 mètres d’altitude sur ce massif qui s’étend en légère diagonale. Vu d’en haut, on découvre un relief tourmenté et extrêmement diversifié. On aura envie de s’approcher des sommets mystiques tels que les Monte Rotondo, le Cinto.

On survolera le massif de la Sposata où la légende de cette mariée pétrifiée n’est plus visible mais laisse place à des roches obscures «La légende raconte qu’un seigneur de Cinarca tomba un jour amoureux d’une jolie bergère de la région. Acceptant de l’épouser, celle-ci dépouilla sa mère afin de se constituer une dot. Devant tant d’ingratitude, la mère lui jeta alors un sort. C’est ainsi que la jeune fille et sa monture furent pétrifiées ».

Le hameau isolé de Muna apparait avec ses maisons fantômes puisque faute d’eau courante et d’électricité, ses habitants ont majoritairement migrés sous d’autres lieux. Mais Muna est en cours de rénovation…

Plus loin, les gorges de la Spelunca, invitent à redescendre vers les calanches de Piana. Porto et sa tour carrée ou encore la presqu’île de Scandola et Girolata, protégée de la sur-fréquentation par l’absence de route carrossable.

La côte se découpe et laisse deviner les mille et un lacets qui séparent Porto de Calvi. Au loin les éoliennes qui semblent jalonner une crête dans l’agitation de leurs grands bras articulés. Rappellent que la Balagne est déjà là. Pousser jusqu’à Bastia, survoler le Cap, puis rentrer par la côte orientale ou rebrousser chemin en s’approchant du littorale et du miroir de la mer. Tout est permis, tout est tentant.

la-corse-en-avion

visiter la Corse en avion

Les commentaires sont fermés.