La Corse

Île de beauté

Thermes de Pietrapola Les Bains

Nous venons d’apprendre avec stupéfaction le projet de fermeture des Thermes de Pietrapola Les Bains. Quand on mesure les conséquences graves de cette fermeture, tant au point de vue économique, social que psychologique, on ne peut que se sentir très inquiet, même désespéré. A t-on mesuré l’ampleur de toutes ces conséquences sur le personnel, les touristes autochtones ou autres et surtout sur cette région, une des plus pauvres de la Corse? A l’heure où les habitants de cette région reprennent espoir : on parle d’essor, de création d’un hôpital, d’une valorisation des structures touristiques, négliger cette manne financière que représentent Les Thermes pour cette région, serait un véritable gâchis….

D’énormes efforts, indéniables ont été accomplis pour mettre aux normes cet établissement thermal, véritable trésor culturel pour le patrimoine historique de l’Ile. Beaucoup d’autres sont à entreprendre, il est vrai, en particulier pour la structure hôtelière . Mais l’essentiel, c’est-à-dire, le fonctionnement des thermes, c’est largement suffisant et hautement satisfaisant. Les curistes ont su trouver des solutions pour leur hébergement ( chambres d’hôtes, famille, campings….) Un petit coup d’oeil sur le livre d’or de l’établissement, confirmera cette satisfaction et ce bonheur de venir en cure à Pietrapola.

Le personnel aussi a fait l’effort de partir sur le Continent suivre la formation requise, se remettre à niveau et réussir brillamment le diplôme. Quand aux gérants, Mme et Mr Géminiani, eux ,n’ont pas compté leurs heures, leurs efforts et leur énergie pour que le curiste trouve un accueil chaleureux, une ambiance familiale, « une nouvelle maison », comme ils aiment le dire.

Personnellement, nous venons en cure depuis 4 ans avec mon mari pour soulager notre problème d’arthrose. Nous avons connu les anciens gérants, Mme Torre et son fils. Eux aussi, se sont consacrés corps et âmes, pour cet établissement, se battant avec beaucoup de passion et d’énergie pour qu’il continue d’exister. En effet, la Corse qui a la chance de posséder d’autres sources de qualité, aux vertus curatives, les a vues abandonnées . Seuls ces thermes de Pietrapola ont résisté, et cela grâce à toutes ces personnes, les seuls à pouvoir bénéficier de l’agrément. Je n’ose pas imaginer le choc de Mr et Mme Torre en apprenant ce projet de fermeture……

Nous même, comme d’autres curistes, nous faisons l’effort financier  de venir du continent, uniquement pour bénéficier des réels bienfaits de ces thermes de Pietrapola. Notre médecin traitant, nous connaissant, nous avait conseillé cette cure pour les vertus de cette eau salutaire mais aussi pour l’ambiance familiale qu’offrait cette petite structure. Outre les bienfaits reconnus de la qualité de ces soins pour l’arthrose mais aussi pour les problèmes de peau, ces 3 semaines nous offrent une véritable « renaissance » du corps et de l’esprit et grâce à cette cure, la Sécurité Sociale peut faire des économies substantielles….. car nous passons une année sans souci ni dépenses de santé. Je doute que des établissements « usines » qui accueillent un trop grand nombre de curistes, puissent s’enorgueillir d’ apporter autant de bienfaits…. A Pietrapola, nous avons un nom et un prénom, pas un numéro ; le personnel nous entoure avec beaucoup de conscience professionnelle, de professionnalisme et d’amour. Il est vrai que dans notre société actuelle, ce sont des mots qu’on a tendance à oublier, comme nous oublions de conserver nos valeurs, notre patrimoine, n’éprouvant aucun état d’âme en le bradant aux puissances financières étrangères.

Qu’importe si à Pietrapola, nous n’avons pas de bains de boues ( ce qui entre parenthèses reste  un véritable problème écologique au niveau de leur recyclage….) qu’importe si les travaux ne sont pas terminés, ce ne sont que des détails sans importance pour le curiste. Ce que nous savons c’est que le cadre, mis en valeur, apportera un cachet unique et  créateur  d’une manne financière non négligeable. Ces travaux qui ne présentent pas une urgence( Paris ne s’est pas fait en un jour, a-t-on coutume de dire), puisqu’il est évident que le Département n’est pas en mesure de les financer, pourquoi fermer cet établissement dès maintenant, au risque de faire perdre l’agrément définitivement.? Et pour l’obtenir à nouveau, nul n’ignore que ce sera une utopie de croire en cette réouverture.
Pourquoi ne pas attendre que les crédits soient véritablement débloqués, envisager la fermeture seulement à ce moment là, le temps de remettre en état ce qui reste à faire?
Pour tous ceux qui connaissent réellement la Corse et ses habitants, il est une évidence qui saute aux yeux : ce département et surtout cette région restent « le parent pauvre de la Corse ». Si cet établissement reste un moyen de nourrir des familles, d’améliorer la santé de ces autochtones qui, une fois l’an, descendent de leur village pour soulager leur maux, d ‘accueillir des touristes, comme nous, qui n’avons que ce séjour pour prendre une bouffée d’oxygène et mettre un peu de saveur à notre existence, ne vaut-il pas mieux alors écouter la voix de ce « petit peuple » qui demande de ne pas fermer ces thermes?

Je m’unis à tous ceux qui souffriraient de cette fermeture, convaincus que ce sera une terrible erreur et je souhaite que toutes les instances appelées à prendre une décision, tiennent compte de toute les conséquences désastreuses pour l’économie de l’île en particulier et pour les familles concernées par cette fermeture.

En espérant que notre courrier soit lu avec attention, nous ne pouvons que prier pour que les Thermes de Pietrapola les Bains continuent d’exister…..

Paulo et Danièle

Voir aussi Piétrapola di Bagni

Les commentaires sont fermés.