La Corse

Île de beauté

A suara, restaurant Ghisonaccia

Pour la 6ème année consécutive, nous voici sur la Cote Orientale Comme nous aimons échanger avec les autochtones (A suara, restaurant Ghisonaccia), nous arrivons à connaître de bonnes adresses. Celles-ci nous ne pouvons pas les garder pour nous, nous préférons les partager avec tous ceux qui découvrent la région.

restaurant a suara

Depuis toutes ces années nous empruntons le boulevard de la Mer, en entrant à Ghisonaccia, sans nous douter qu’un petit restaurant bien sympathique et typiquement corse, côtoyait notre camping. Il faut dire que la pub se veut discrète ; seulement cette année nous avons découvert un panneau « A SUARA » juste avant le SPAR. Hier soir nous avons poussé la porte et nous n’avons pas été déçus….

De l’extérieur il se veut modeste, discret. On peut toutefois remarquer les branches hautes et fières d’un chêne (A Suara en langue corse)qui abritent cette bâtisse, originalité qui trouvera toute sa particularité à l’intérieur. On apprendra qu’une terrasse est en projet ; on imagine aussitôt que ce restaurant prendra alors l’allure accueillante et chaleureuse d’une « guinguette » comme il en existait du temps de nos anciens.

Mais dès que nous franchissons la porte, nous ressentons immédiatement cet accueil chaleureux. Monique et son fils Thierry aiment visiblement les gens….. Notre Mama règne sur son restaurant comme si elle recevait la famille à la maison. Elle n’hésite pas à prendre un moment pour s’asseoir près de nous, avec un calme, une sérénité tout à fait sincère, pour nous parler de son restaurant. Nous nous sentons privilégiés car d’autres clients sont attablés mais notre inquiétude ne durera pas : « tout va bien ». Notre Mama connaît son travail, elle gère la situation… Effectivement tout se passera bien pour tout le monde. Ce calme qui émane de sa personne ne nous laisse pas présumer de toutes les épreuves vécues tout au long de sa vie. Elle n’en parle pas en se plaignant, on les devine à travers ses paroles, à sa façon de se déplacer…. Comme de très nombreuses mamas corses, elle les a endurées, acceptées et comme elle le dit avec étonnement : « je suis toujours là », elle remercie La Vie pour ce qu’elle lui apporte en joies, en petits bonheurs simples mais aussi en peines et douleurs. Elle restera une belle rencontre et un beau témoignage de force et de courage. pour nous et ceux qui souffrent.

Monique prendra le temps aussi d’aller chercher Stéphane, son cuisinier, pourtant en plein travail. Elle tient à nous le présenter, c’est un Lyonnais d’origine, comme nous. On discutera de Lyon , bien entendu, de Monique qui est sa seconde maman. Voilà 20 ans qu’il la connaît et il lui est fidèle comme peut l’être un enfant auprès de sa maman, fidèle aussi à cette île qui l’a adopté. « Une petite femme, Stéphane ? « «  Pas le temps, trop de travail !!!! » Ce travail, cela se sent, il l’aime aussi comme il aime Monique.

Quand au véritable fils de Monique, Thierry, elle en est très fière aussi. C’est lui qui s’est occupé de toute la déco : ces couleurs, le mobilier dans des couleurs tendres et harmonieuses nous font baigner dan une sérénité bienfaisante. Quelle bonne idée le bas du chêne mis en valeur dans un écrin vitré, le tronc reposant sur un lit de cailloux blancs. Si Thierry règne sur son bar, magnifiquement conçu, des bouddhas veillent sur le chêne, rien à craindre, la vedette c ‘est bien « A Suara » ….. Thierry, à n’en pas douter est un artiste et lorsque son regard bleu plonge dans le vôtre, on ne peut que « craquer »…..

Avant de créer ce restaurant, Monique et son fils tenaient une autre affaire à Favone. Ils furent contraints à plier bagages mais cette épreuve leur offrira la possibilité de créer « A SURA » et quelle opportunité !!!!! La cuisine corse qu’ils proposent (beignets au brucciu, veau aux olives, charcuterie du pays, cannellonis au brucciu, gâteau à la châtaigne et bien d’autres spécialités de l’île) est excellente, de plus, à des prix tout à fait corrects. On ne termine pas le repas sans le petit verre de myrte, digestif artisanal, offert par la maison. Une clientèle fidèle corse vient en famille à l’occasion de baptêmes, communions ou autre fêtes familiales, ou bien simplement pour passer un moment avec ces hôtes bien sympathiques. Mais les touristes aussi sont nombreux à apprécier l’accueil et la cuisine « maison ». Ils viennent toujours plus nombreux, souvent en groupes où, comme nous, en amoureux. Les jeunes  aiment aussi une restauration plus rapide, souvent le temps de midi. Pour répondre à leurs attentes, Monique a fait l’acquisition d’un four à Bruschettas, spécialité italienne délicieuse, servie avec une salade, différente des pizzas. Nous n’avons pas fait le choix d’en goûter mais d’après le « bouche à oreille », elles sont excellentes et leur variété ne peut que nous inciter à revenir….

restaurannt a suara ghisonaccia

le restaurant est fermé en février.

Plan du restaurant A suara

A bientôt pour d’autres bonnes adresses……

 

 

Les commentaires sont fermés.