La Corse

Île de beauté

Derrière le silence, le don

Les Corses ont une générosité qui ne demande qu’à s’exprimer. Le sens de l’hospitalité n’est pas une légende, S’il tend à disparaitre, comme bien d’autres spécifités  de cette île, il est encore présent, bien plus que dans nombreuses régions continentales. On peut espérer être bien reçu au village chez la tante « Marie », ou chez le cousin « Doumé ».  Ici il faut comprendre les notions de  « ce qui se fait » ou « de ce qui ne se fait pas »  transmises de génération en génération, valent pour une règle, une véritable loi.

L’hospitalité est synonyme de disponibilité, générosité et gentillesse. Ceux qui connaissent la Corse pour y avoir séjourné savent bien qu’il s’agit d’une île particulière dans laquelle ‘ça passe ou ça casse » combien de fois a-t-on entendu dire « La Corse est magnifique mais sans les Corses » Parallèlement d’autres ne jurent que par les Corses qui les ont adoptés et introduits dans l’intimité, non feinte de leur communauté. Combien de célébrités viennent ou vivent en Corse parce qu’ils y trouvent des rapports humains sains, une vraie tranquillité et le respect de leur vie privée.

Car savoir recevoir c’est aussi respecter ses hôtes. La recette pour être accepté, adopté, dorloté, il n’y en a pas, on a l’état d’esprit ou ne l‘a pas ! Si ça ne passe pas on appréciera la Corse, mais on ne deviendra pas un fidèle de cette île. Si au contraire, sans mot dire le lien est établi, on intègrera la vie de l’île, au point  de se sentir corse.

Malgré la disparation des valeurs, le sens de l’hospitalité perdure encore en Corse.

Les commentaires sont fermés.